Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les poèmes de Giordano Eturo et de Gérard Bloufiche

Top articles

  • Trente six ans

    10 juillet 2016 ( #Nouvelles )

    1. Tchao Pingouin Ca a commencé avec la mort du Pingouin. Car c’est ainsi qu’on l’appelait, Roger, « le Pingouin ». Dans la boîte, il traînait la réputation de l’homme gentil, le type que vous pouviez solliciter sans trop avoir à craindre les mauvais...

  • La chute de Marianne

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Marianne, Tu le sais bien, n’est-ce pas, ce que nous dit Ce silence. Il porte la clameur des vainqueurs Qui s’avancent. Nos visages sont blêmes en ton palais Céleste. Désormais – oh, femme suprême - Nous ne sommes que les jouets Du peu de temps qui reste....

  • La magie de Noël

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Réfugié dans le confort d’un pub, Je fuyais la foule qui assomme, M’accordant une trêve en ce club A grand renfort de rêves et de rhum. *** Dehors, la magie de Noël, Le rituel occupationnel, Son matérialisme démentiel Et son religieux résiduel. Avec un...

  • Bataclan

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Hommage aux victimes de l'attentat du Bataclan, lâchement assassinées Kamila, Ma vie de frêle passager, je la voulais à tes côtés Car avec toi, Je continuais à aimer, Avec toi, Ce vieux monde n’était plus condamné. J’étais né à Paris, et mes parents aussi....

  • Tarec l'explorateur (fantaisie anti-UE)

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Le cyber-intendant de l’Origa-Thesus, la grande assemblée fédérale, annonce Tarec MIS DOM, « citoyen vénérable de la République d’Iso Stark, de retour d’EXOPLAN 21 ». L’Assemblée (Vice-président Tarpulian) Par les géantes rouges divinement conjuguées…...

  • Six mois

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    15 janvier Encore une journée dans ce job à la con Dont ils croient que je tire une grande motivation ! Se figurent-ils (ah les boeufs !) que je gagne mon salaire En déployant (morbleu !) je ne sais quel savoir-faire ? Ah… Quelle infortune ! Chef de pub...

  • Agonie

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Des tourbillons avides calcinent nos mains Tandis que gesticule Famélique, ridicule, L'imbécile chimère d'un Espoir souverain. Nos larmes indociles Jaillissent comme des flots, Cependant que le sang Alourdit nos sanglots. Notre monde arrogant Pour de...

  • Au crépuscule

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Hommage à l'équipe de Charlie Hebdo, lâchement assassinée Au crépuscule, que faisais-tu Quand l’Islam absolu, Ivre de sa vertu, Enténébra nos rues D’une lueur corrompue ? Tu ne comptais plus tes heures, Tu agrégeais des indicateurs, Tu travaillais sur...

  • Malicieux foutoir

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Les néo-pétainistes au pouvoir Et tous les incompétents notoires Du grand bazar circulatoire, S’évertueront à faire pleuvoir Les lourdes larmes du désespoir Sur la France promise au brûloir Et la démocratie à l’abattoir, La République au découpoir ; A...

  • Province exquise

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    C’est en m’expatriant dans ta province exquise, Noble chaleur troublante où l’angoisse agonise, Que je me départis de ce vieux monde à bout, Des poncifs éculés que l’on entend partout Et que j’oublie, radieux, le déclin qui rend fou. Quand ta beauté brûlante...

  • Par-delà la chair et les mots

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Dans ce train qui m’enlève et me porte au lointain, S’invite en mon esprit L’Est Républicain Figurant le tourment qui accable les gens Sous les coups foudroyants d’un Chronos tout puissant. A la ville comme aux champs résonne le tocsin Des idylles éternelles...

  • L'éveil

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    A Florence Il faisait si froid par ce matin d’hiver Qu’après la mortuaire cérémonie, Tout le cortège fut parti. Immobile devant la sépulture, Se tenait là, Etourdie, Assombrie, Une noble créature Au doux nom de Lucie. Majestueuse solitude Que ce visage...

  • Dérobade alcoolique

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Les délocalisations Ecorchent moins grâce au bourbon ; Les bonus des grands patrons Se noient bien dans le picon ; Il faut savoir se délecter D'un Armagnac millésimé Quand sans relâche la finance Crache ses aigres ordonnances. Pour l’Europe un bon Porto...

  • Voyage sidéral

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    A Nicolas Les entrailles de la ville ont le ventre noué, Le colon dérangé par les étrons d’acier Qui se meuvent et charrient, comme l’égout le purin, La foule besogneuse du grand bal souterrain. Où vont-ils tous ces gens submergés de soucis Qui ne disent...

  • Voyages alcaloïdes

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Tous les jours ils m’invitent à partir en voyage, A surfer comme on sonne sur Occupe-toi.com Pour aller dès demain à Tunis ou à Rome Et noyer mon ennui sur le Nil ou le Tage. Dans l'Occident chargé de non événements, Où l’Histoire elle-même chavire dans...

  • Jean-Ba le Terrible

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Ecoutez, braves gens, l’histoire du Terrible, De la brute intrépide à la rage vengeresse, Dont le nom tant maudit pour ses viles prouesses Transpire encore le sang de crimes imprescriptibles. Dans les confins brumeux des sphères financières Où se meuvent...

  • Ta banque pourrie

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Quand j’ai quitté ta banque pourrie Tu affichais tant de dépit Tu avais le regard perdu Je t’aurais presque cru fichu. Plus de conseils à dispenser Au vieux client bien élevé Qui un matin a débarqué Pour ainsi dire te congédier. Mettre un visage sur le...

  • Neptune au FMI

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Du fond de nos mémoires nous cherchons la colère Qu’autrefois tu crachais, comme les vagues la mer, Sur le sable brûlant des indignes rivages, Où l’argent qui corrompt tenait l’Homme en servage. Que n’as tu fait trembler les puissants de ce monde Redoutant...

  • Comme Régis

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    C’est en rentrant chez lui à l’orée de la nuit Ereinté, harassé, sans la moindre énergie, Que Régis se vautre sur son ample sofa Et se laisse gagner par un long désarroi. Elle disait Mon amour, mon aimé, mon amant Comme dans ces vieux contes de prince...

  • La complainte de Marianne

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    « A quoi bon continuer le chemin du passé Alors que de tous bords ils s’acharnent lourdement A me couvrir d’horreurs, de mensonges éhontés Sous le regard vengeur de nouveaux Vigilants ? Moi qui brandissais le drapeau de l’espérance, Moi qui représentais...

  • Tu avais tant raison

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    J'ai perdu mon emploi à l'usine d'en bas, Les Roumains, paraît-il, travaillent vite et bien. Vingt ans que j'ai donnés pour finir remercié : Etre fidèle, tu vois, ça ne paie pas. Je ne sais pas ce qui m'a pris de penser naïvement Qu'entre mon chef et...

  • Le monde a changé

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Ils vont et viennent en meute sur les plateaux télé Vous expliquer, Monsieur, que le monde a changé, Qu’il n’est que mouvement, super mobilité, Et que doit triompher la flexibilité. Journalistes ou artistes, et aussi politiques, S’adonnent en chanson...

  • Rendez-moi donc la vie !

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Et la radio crachait son refrain quotidien La grogne dans la rue, les otages du matin, La fièvre du poulet, la grippe des porcins, Le trou de la sécu et la fête des voisins . Elle parlait des seniors et du pouvoir d'achat , Des sans domiciles fixes ,...

  • L'effervescence du vide

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Haut fonctionnaire de la patrie, Yanis déplore et se désole Du chômage et de son envol Et des rigidités de ce foutu pays. Aussi blâme-t-il sans répit L’idolâtrie des droits acquis, L’archaïsme du CDI et La mentalité rétro Des détracteurs du monde nouveau....

  • Le télécrate

    11 juillet 2016 ( #Poèmes )

    Que la lucarne soit plate, carrée, rectangulaire, Que le costume soit noir ou le tailleur gris clair, Je m’invite chez vous en brave missionnaire Et brille chaque soir tel un astre solaire. J’occupe obstinément vos espaces de vie M’inspirant servilement...

1 2 > >>