Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les poèmes de Giordano Eturo et de Gérard Bloufiche

Plus de bobard ! (2)

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Bloufiche dans Poèmes

Les soixante-huitards à cigares Encore hippies hier au soir Sont devenus yuppies plus tard Maintenant bobos pour la plupart Ils répètent en boucle qu’il faut croire La liberté circulatoire L’égalité discriminatoire La fraternité lacrymatoire L’Europe...

Lire la suite

Plus de bobard ! (1)

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

Arrête un peu tes gros bobards Range ta rengaine ton répertoire Va donc chercher ton auditoire Vers d’autres lieux d’autres trottoirs Tu n’auras eu dans ta mangeoire Que de la soupe dégueulatoire Du surgelé de chez Picard De la malbouffe des mauvais soirs...

Lire la suite

Malicieux foutoir

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

Les néo-pétainistes au pouvoir Et tous les incompétents notoires Du grand bazar circulatoire, S’évertueront à faire pleuvoir Les lourdes larmes du désespoir Sur la France promise au brûloir Et la démocratie à l’abattoir, La République au découpoir ; A...

Lire la suite

Province exquise

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

C’est en m’expatriant dans ta province exquise, Noble chaleur troublante où l’angoisse agonise, Que je me départis de ce vieux monde à bout, Des poncifs éculés que l’on entend partout Et que j’oublie, radieux, le déclin qui rend fou. Quand ta beauté brûlante...

Lire la suite

Par-delà la chair et les mots

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

Dans ce train qui m’enlève et me porte au lointain, S’invite en mon esprit L’Est Républicain Figurant le tourment qui accable les gens Sous les coups foudroyants d’un Chronos tout puissant. A la ville comme aux champs résonne le tocsin Des idylles éternelles...

Lire la suite

L'éveil

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

A Florence Il faisait si froid par ce matin d’hiver Qu’après la mortuaire cérémonie, Tout le cortège fut parti. Immobile devant la sépulture, Se tenait là, Etourdie, Assombrie, Une noble créature Au doux nom de Lucie. Majestueuse solitude Que ce visage...

Lire la suite

Dérobade alcoolique

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

Les délocalisations Ecorchent moins grâce au bourbon ; Les bonus des grands patrons Se noient bien dans le picon ; Il faut savoir se délecter D'un Armagnac millésimé Quand sans relâche la finance Crache ses aigres ordonnances. Pour l’Europe un bon Porto...

Lire la suite

Voyage sidéral

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

A Nicolas Les entrailles de la ville ont le ventre noué, Le colon dérangé par les étrons d’acier Qui se meuvent et charrient, comme l’égout le purin, La foule besogneuse du grand bal souterrain. Où vont-ils tous ces gens submergés de soucis Qui ne disent...

Lire la suite

Voyages alcaloïdes

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

Tous les jours ils m’invitent à partir en voyage, A surfer comme on sonne sur Occupe-toi.com Pour aller dès demain à Tunis ou à Rome Et noyer mon ennui sur le Nil ou le Tage. Dans l'Occident chargé de non événements, Où l’Histoire elle-même chavire dans...

Lire la suite

Jean-Ba le Terrible

Publié le 11 Juillet 2016 par G. Eturo dans Poèmes

Ecoutez, braves gens, l’histoire du Terrible, De la brute intrépide à la rage vengeresse, Dont le nom tant maudit pour ses viles prouesses Transpire encore le sang de crimes imprescriptibles. Dans les confins brumeux des sphères financières Où se meuvent...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>